Poésies des couleurs

Réflexions

 

Chacun vit sa propre réalité.

 

Certaines personnes développent un doigté de maître très sensible par exemple pour joues d’un instrument de musique ou une ouie capable d’entendre les sons les plus infimes.

Un aveugle comment voit il ? Certainement avec son cerveau, il saura se déplacer en percevant

Les espaces, le bruissement du vent dans les feuilles, la fine brume du matin qui vient recouvrir

Nos forets. Il développera des nouveau sens

Comment le peintre perçoit il la réalité doit il la copier l’interpréter, l’imaginer ou bien

Tout simplement exprimer sa propre réalité autant de questions qui appellent autant de réponses.

Penser que nous pouvons percevoir le monde dans sa globalité est finalement limitatif.

Quand notre admiration nous porte à admirer ce joli tronc d’arbre au point de vouloir en faire

Une représentation, voir une œuvre d’art percevons nous les entrelacs de ses fibres noueuses

Ou encore la sève puisée dans le sol qui circule sous son écorce.,

Jacques Prevert

Pour faire le portrait d'un oiseau

Peindre d'abord une cage
avec une porte ouverte
peindre ensuite
quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de beau
quelque chose d'utile
pour l'oiseau


placer ensuite la toile contre un arbre
dans un jardin
dans un bois
ou dans une forêt
se cacher derrière l'arbre
sans rien dire
sans bouger...


Parfois l'oiseau arrive vite
mais il peut aussi bien mettre de longues années
avant de se décider
Ne pas se décourager
attendre


attendre s'il faut pendant des années
la vitesse ou la lenteur de l'arrivée de l'oiseau
n'ayant aucun rapport
avec la réussite du tableau
Quand l'oiseau arrive
s'il arrive


observer le plus profond silence
attendre que l'oiseau entre dans la cage
et quand il est entré
fermer doucement la porte avec le pinceau
puis


effacer un à un tous les barreaux
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l'oiseau
Faire ensuite le portrait de l'arbre
en choisissant la plus belle de ses branches
pour l'oiseau


peindre aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l'herbe dans la chaleur de l'été
et puis attendre que l'oiseau se décide à chanter
Si l'oiseau ne chante pas
c'est mauvais signe
signe que le tableau est mauvais


 a mais s'il chante c'est bon signe
signe que vous pouvez signer
Alors vous arrachez tout doucement
une des plumes de l'oiseau
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau.

Jacques PREVERT

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !